This website is best viewed in minimum 1210px X 520px

Un orfèvre vieux de 3 000 ans

2017-09-11

Saluée comme l'année des découvertes archéologiques, 2017 a enchanté tous les égyptologues du monde entier. Les incessantes fouilles menées en Égypte ont permis quantité de découvertes, dont la dernière en date repose enfouie dans la nécropole de Dra Abou el-Naga. À huit mètres sous terre non loin de la vallée des rois se trouve une chambre funéraire contenant des squelettes, quatre sarcophages en bois, des bijoux ainsi que des artefacts et des cônes funéraires. Y demeurait à l'origine un orfèvre nommé Amenemhat qui a vécu vers 1500 AEC, au temps de Toutânkhamon, Néfertiti et Hatchepsout. La tombe cache des passages vers d'autres tombes qui renferment des objets datant au moins de 2000 AEC, une caractéristique qui fait d'elle un véritable trésor archéologique. En outre, 40 des 50 cônes funéraires découverts appartiennent en fait à un autre noble qui, d'après les chercheurs, devrait être enterré à quelques encablures. Il faut donc s'attendre ces prochains mois à d'autres découvertes majeures susceptibles de faire la lumière sur l'une des périodes les plus remarquables de l'Égypte antique.