Le Musée d'« El-Sett », la voix légendaire de l'Égypte

Oum Kalthoum occupe incontestablement une place unique dans l'univers de la musique et de la chanson orientales. Elle était connue sous le nom arabe « Kawkab Al-Shark », ce qui signifie l'« astre de l'Orient », marque de grande influence au Moyen-Orient. Elle était également surnommée El-Sett, à savoir la Dame.
Considérée comme l'une des plus belles voix féminines du XXème siècle, elle s'était acquis une notoriété qui ne connaissait pas de frontières, aussi phénoménale que sa voix.
Dans les pays arabes, elle était élevée au rang de légende. Mais sa voix a même réussi à toucher d'autres régions du monde à une époque où la musique arabe était énigmatique pour la majeure partie du monde occidental.
Aujourd'hui, c'est dans un superbe musée, construit en hommage à cette chanteuse égyptienne légendaire, que vous retrouverez la voix suave mais puissante de l'« astre de l'Orient » Oum Kalthoum ainsi que les biens uniques lui ayant appartenu.
Le musée renferme presque toutes les œuvres de sa remarquable carrière musicale, ainsi que ses propres collections et effets personnels.
Le ministre égyptien de la Culture souhaitait fonder ce musée pour témoigner la reconnaissance du pays envers le rôle majeur qu'a joué Oum Kalthoum dans l'enrichissement des musiques arabe et égyptienne. Ce musée consacré à Oum Kalthoum est aujourd'hui un monument phare du patrimoine culturel et artistique qui conserve l'héritage laissé par cette grande chanteuse.
Fondé en avril 1998 sur l'île Al-Rawda baignée par le Nil, ce musée est installé au cœur du projet de nouvelle capitale du Caire. Ce musée est né de l'initiative du ministère de la Culture, qui a décidé de mettre à disposition l'un des bâtiments du Manasterly Palace pour le transformer en musée dédié à Oum Kalthoum, non loin du Nilomètre qui attire tant de visiteurs, aussi bien étrangers qu'égyptiens.
Dès 1998, le ministère de la Culture a commencé à collectionner les effets personnels et les œuvres musicales d'Oum Kalthoum. Le ministère a investi de nombreux efforts afin de restaurer les objets les plus précieux, voire inestimables, que possédait cette chanteuse de légende. Ceux-ci sont dorénavant exposés au musée.
Le musée d'Oum Kalthoum comprend une salle principale, qui présente les effets personnels, les médailles et les honneurs de l'artiste. Les murs sont également tapissés de photos rares de celle qu'on appelait « Kawkab al-Sharq », sans oublier des partitions, des paroles manuscrites de ses chansons composées par des poètes de renom ainsi que des lettres écrites de sa main.
Dans la salle Cinéma est diffusé un court documentaire produit par le Fonds de développement culturel. Il présente des moments clés de sa vie, entrecoupés de scènes de films dans lesquels elle a tourné et d'extraits de ses concerts donnés en Égypte et au Moyen-Orient, clôturés par la retransmission de ses obsèques. Ce documentaire est disponible en versions arabe, anglaise et française.
La salle Médiathèque expose l'intégralité de ses chansons, des images de ses concerts et de ses déplacements en Égypte et ailleurs dans le monde, ou encore ses films. Vous y trouverez également un recueil complet des articles de presse arabes traitant d'Oum Kalthou, parus entre 1924 et 2000.
Et enfin, la salle Panorama affiche une série de photos d'Oum Kalthoum retraçant les diverses étapes de sa vie.