Voyage en solitaire ne rime pas avec misère

Ajouté le févr. 19, 2018

En général, il est plaisant de voyager en bonne compagnie. Mais qu'en est-il des globe-trotteurs solitaires ? Passent-ils à côté de cette joie ?
En Égypte, la solitude n'existe pas, même si vous voyagez seul, car le pays vous réserve une multitude d'endroits où aller, des centaines d'activités à tenter et un bon lot de distractions et de réjouissances.
Gabal Dakrour (la montagne Dakrour), située dans le sud-est de Siwa, est un lieu qui vaut le coup d'œil, malgré les 12 heures de route qui le séparent du Caire, car il est réputé pour son sable chaud aux vertus thérapeutiques.
Pour les amateurs des fonds marins, un grand nombre de destinations longeant la mer Rouge, notamment Ras Mohammed, Charm el-Cheikh et Dahab, n'attendent que vous et vous réservent randonnée palmée, plongée sous-marine et découverte des épaves.
Ras Mohammed, ville emblématique de l'Égypte pour ses parcs nationaux, abrite les meilleurs sites de plongée au monde. Au-delà de ses eaux cristallines, vous pourrez observer en ce lieu la migration annuelle de plusieurs espèces marines, en plus de ses époustouflantes mangroves et de ses récifs coralliens où cohabite une diversité de vertébrés et d'invertébrés.
Pour ce qui est d'Eel Garden à Dahab, nul besoin d'être un plongeur hors-pair pour admirer ce jardin d'anguilles, car vous devriez en repérer pas mal au cours de votre randonnée palmée. Dans ce jardin, vous pourrez voir des dizaines d'anguilles assez longues sortir la tête du sable, avant de s'y enfouir à nouveau pour disparaître totalement. Ce coin est également l'habitat des barracudas et des rares poissons-fantômes robustes.
Autre endroit magique où s'aventurer en solo : la grotte de Djara, à Dakhla. Située au milieu du désert du Sahara oriental, en allant vers l'oasis d'Al-Dakhla, la grotte de Djara est le résultat naturel du contact millénaire entre une eau pure et le climat sec du désert, à l'origine d'incroyables formations géologiques comme il est rare d'en voir en Égypte.
Pour les amateurs de nature vierge, Saluga et Ghazal, à Assouan, sont deux petites îles de granit sur le Nil. Véritable paradis sur terre pour l'observation des oiseaux, elles n'abritent pas moins de 94 espèces.