Les tentes du Ramadan : la célébration du mois sain à la mode égyptienne

Ajouté le mai 28, 2018

Les Égyptiens et les Musulmans du monde entier ont commencé cette semaine à jeûner et à célébrer le mois sacré du Ramadan, le neuvième mois du calendrier hégirien (calendrier lunaire observé dans l’Islam).

Les Égyptiens, caractérisés par leur nature festive à l’aube de ce mois, commencent quelques jours avant à faire des courses supplémentaires en préparation de l’événement. De même, les activités sociales foisonnent au début du Ramadan.

Habituellement, les familles se rassemblent autour de l’iftar, le repas traditionnel, dès qu’elles entendent retentir le vieux son enjoué du canon de l’iftar. Elles mangent alors devant des téléfilms et programmes populaires, diffusés spécialement et exclusivement pendant ce mois.

En Égypte, le plus important se résume à cet esprit collectif recherché et apprécié de tous, en particulier au moment du Ramadan. C'est l’occasion idéale de se réunir entre amis ou de retrouver de lointains parents pour déguster le repas de l’iftar, (celui qui « rompt le jeûne ») ou le repas du sohour (celui pris avant l’aube), en embrassant l’esprit caractéristique de ce mois.

Une heure environ après le repas de l’iftar, la métropole s’anime et se remplit des habitants qui débutent leurs activités nocturnes. Une sorte de carnaval emplit les rues, les centres commerciaux, les hôtels et les souks, et plus particulièrement les traditionnelles tentes du Ramadan.

Les tentes du Ramadan, dressées spécialement pour ce mois, sont un lieu de rassemblement où les gens viennent savourer des sucreries et plats orientaux servis pendant cette période (loukoums, qatayef, baklava et kenafeh). En accompagnement de ce repas, les locaux se délectent de leur boisson favorite, « qamar al-deen » (du jus à base d’abricots séchés), tout en fumant la shisha (narguilé).

Les tentes du Ramadan sont décorées pour la plupart dans des teintes folkloriques, à savoir rouge, blanc et bleu, arrangées dans un design sophistiqué mélangeant culture égyptienne et culture islamique. Vous pouvez également voir, accrochées aux plafonds, des « fanous », des grandes lanternes en cuivre qui servent d’éclairage et contribuent de manière unique à créer une atmosphère festive.

Comme vous pourrez le constater, les tentes du Ramadan s’accompagnent toujours de manifestations culturelles. Des chanteurs ou groupes se donnent en spectacle, interprétant des chansons sur le thème du Ramadan et de la musique orientale au son d’instruments traditionnels comme l’« oud » ou le « qanoon ».

Les tentes et manifestations culturelles se concentrent majoritairement dans l’ancienne région du Caire fatimide, en particulier dans la rue Al Muizz et autour de la mosquée d’Al-Hussein, où la population se rassemble dans le cadre d’une merveilleuse fête comparable à un carnaval.

Les célébrations se déroulent pendant un mois. Alors, rendez-vous prochainement dans une tente du Ramadan pour ne pas manquer cet événement.